Comment vendre son terrain à un promoteur ?

vendre son terrain à un promoteur

Lorsque l’on cherche à vendre son terrain à bâtir, les acheteurs potentiels sont multiples : du particulier au développeur de terrain en passant par un constructeur ou un promoteur. Comment s’y retrouver ? Quelle solution privilégier ? Existe-t-il un moyen de vente à privilégier parmi toutes ces possibilités ? On vous dit tout !

Qu’est-ce qu’un promoteur ?

Le promoteur est une personne physique ou morale (le plus souvent) qui cherche à acheter des terrains en vue d’y faire naitre des projets immobiliers. En simplifiant le processus au maximum, le promoteur est en charge de gérer toutes les étapes de l’achat d’un terrain jusqu’à la commercialisation et la vente des bâtiments qui seront construits sur ce terrain. Il a un rôle de coordinateur du projet immobilier.

En ce sens, le métier de promoteur nécessite une grande connaissance du marché foncier mais aussi du marché immobilier.

En Belgique, comme ailleurs en Europe, il existe de nombreuses entreprises spécialisées dans ces projets avec des tailles différentes. Vous pourrez trouver des promoteurs opérant dans toute la Belgique voir à l’international ou bien de plus petits promoteurs locaux traitant des volumes plus modestes. En fonction de la typologie de votre terrain, il faudra privilégier les uns par rapport aux autres et arbitrer entre promoteur local et promoteur national.

Bon à savoir : On fait souvent l’amalgame entre le promoteur et le constructeur immobilier. Cela est principalement dû au fait que de nombreuses entreprises portent les deux casquettes.

Les avantages et les inconvénients à traiter avec un promoteur

Vendre votre terrain à un promoteur vous permettra bien souvent d’engager un minimum de démarches comme celles de la viabilisation de votre terrain (gaz, eau potable, électricité, raccordement au tout à l’égout). Si votre terrain est très grand, la vente à un promoteur vous permettra également de ne pas avoir à assurer la découpe et d’engager des frais pour le bornage de chaque parcelle. Le promoteur s’occupera de ces démarches. La solution clé en mains est une bonne opportunité, surtout si vous habitez loin du terrain que vous vendez.

A contrario, les délais de vente sont en principe plus longs. Le promoteur doit ainsi s’assurer avant l’achat qu’il pourra bien obtenir un permis de construire en bonne et due forme. Ces délais sont d’autant plus longs lorsque le promoteur inclus dans le contrat de vente des clauses suspensives comme une condition de pré-commercialisation du programme.

Autre point, avec un promoteur, le prix de vente de votre terrain risque d’être tiré vers le bas. Si le promoteur achète votre terrain en fonction de ce qu’il peut construire dessus, il cherchera toujours à acheter au plus bas pour ne prendre aucun risque. Sur ce point, les développeurs de terrains offrent en général, une meilleure rentabilité.

Traiter avec un promoteur : Pour quel type de terrain ?

Ici nous allons comprendre que la notion de contexte a toute son importance. Faire appel à un promoteur pour vendre un terrain non-constructible et de petite superficie ne revêt par exemple pas grand intérêt. Un terrain agricole sera aussi quasiment invendable en l’état à un promoteur immobilier.

A contrario, un grand terrain plat offrant la possibilité de construire des lotissements peut être très lucratif, d’autant plus si vous le vendez à un promoteur. Vous l’aurez compris, plus votre terrain offre un potentiel de construction et plus il pourra être intéressant de le vendre à un promoteur plutôt qu’à un particulier.

Bon à savoir : Gardez à l’esprit que le promoteur s’inscrit dans une approche assez court-termiste. Il n’a pas le temps d’attendre qu’un terrain devienne constructible.