Au-delà de son emplacement géographique ou d’un temps de trajet intéressant entre votre lieu de travail et le futur domicile, le choix du terrain doit aussi se faire en tenant compte de la commune sur laquelle il se trouve. Parce qu’un terrain placé sur une commune plutôt qu’une autre pourra avoir des répercussions différentes, nous vous expliquons quelques paramètres à considérer avec attention avant l’achat d’un terrain à bâtir.

Achat d’un terrain : Bien comprendre les prescriptions urbanistiques en amont

Comme vous le savez déjà probablement, acheter un terrain ne signifie pas que vous pourrez y construire ce que vous voulez. Chaque construction doit respecter les normes en matière d’urbanisme. Si ces règles sont bien souvent les mêmes d’une commune à l’autre au sein d’une Région, il convient de se renseigner en amont afin d’éviter les mauvaises surprises. A l’échelle des Régions, certaines communes sont plus souples que d’autres.

Les prescriptions urbanistiques viendront réglementer des éléments comme :

  • Les matériaux utilisables pour la construction d’éléments comme la toiture ou la façade
  • La couleur des revêtements
  • La degré d’inclinaison du toit 
  • Les plantations
  • Les clôtures entre des parcelles attenantes
  • Le nombre d’étages

Bon à savoir : Pour consulter les prescriptions urbanistiques, il convient de s’adresser au service urbanisme de la commune. 

Selon les cas, les prescriptions urbanistiques viendront grandement limiter votre projet de construction. Il est absolument nécessaire de se conformer à ces règles d’urbanisme. En cas de demande d’un permis de construire non-conforme à ces prescriptions, vous recevrez un refus de la commune. 

Choix d’une commune : Des impositions différentes

De nombreuses taxes sont régionales. Il est important de bien les cartographier en amont de l’achat, à fortiori si vous hésitez entre plusieurs communes à la frontière de deux régions. Dans certains cas, la taxation pourra vous donner une indication sur le terrain à choisir du point de vue fiscal.

Si le précompte mobilier est un impôt régional, calculé en fonction du revenu cadastral, il est possible que la commune sur laquelle se trouve le terrain prélève aussi une imposition. On parle d’impôt additionnel ou de centimes additionnels.

Bon à savoir : En ce qui concerne les droits de succession, les taux diffèrent d’une Région à l’autre. Si vous hésitez entre deux communes en Wallonie ou en Flandre, il peut être intéressant de comparer les impositions des deux Régions à la lumière de votre cas personnel.

Acquéreur d’un terrain : Comprendre la dynamique de la commune

C’est aussi une variable à prendre en considération car elle permet d’apporter un certain dynamisme à la commune. Il peut être intéressant de chercher à connaître les futurs projets d’aménagement à mener sur la commune. Certains des points suivants vous permettront d’évaluer l’évolution de la commune sur laquelle vous souhaitez acheter.

  • Est-ce que des infrastructures nouvelles vont voir le jour ?
  • Est-ce que le réseau de transport en commun se développe ?
  • La commune a-t-elle une croissance démographique ?
  • Quel est le taux de chômage des habitants ?
  • Est-ce que l’offre de services (hôpitaux, commerces, nombre de médecins) se développe ?
  • Est-ce que la qualité de l’air est bonne ?

Tous ces éléments sont des indicateurs du dynamisme et de la bonne santé de la commune. Ils vous permettront d’arbitrer pour une commune plutôt qu’une autre. Il est important d’analyser ces paramètres de façon dynamique, en constatant l’évolution des chiffres ou des projets à travers le temps.