Comment vendre un terrain avec des arbres ?

terrain a batir arbres

Si la présence d’un ou de plusieurs arbres sur votre parcelle peut lui donner du cachet, en certains cas, c’est un élément qui viendra dévaloriser votre terrain à bâtir. C’est par exemple le cas lorsque l’arbre limite grandement les possibilités de construction. Voyons les différentes possibilités pour valoriser un terrain sur lequel sont implantés un ou plusieurs arbres.

Parcelle arborée : des atouts indéniables

A l’instar d’autres éléments comme une vue panoramique ou une vue dégagée, la présence d’arbres peut être quelque chose qui donnera un certain charme à votre parcelle.

Les arbres fruitiers peuvent être une plus-value pour un acheteur potentiel. Ils permettent de créer une ambiance sur la parcelle et de structurer l’espace. De plus, la présence d’arbres sur une parcelle permet de limiter l’érosion. En effet, par la récurrence de la pluie et des vents, la terre aura tendance à se dégrader. Les racines de l’arbre viendront diminuer et ralentir ce phénomène de dégradation en retenant la terre. La présence d’arbre assure en ce  sens une meilleure qualité des sols.

Enfin, la présence d’arbre sur votre parcelle peut apporter de la fraicheur pendant les chaudes journées d’été, ce que la plupart des acquéreurs viendront valoriser.

Arbre gênant sur la parcelle : l’élagage ou l’abattage comme solutions

Certaines caractéristiques de l’arbre comme son emplacement sur le terrain ou sa santé peuvent vous conduire à considérer des mesures d’entretien comme l’élagage ou parfois même l’abattage.

Ainsi, un arbre disposé au centre du terrain sera bien plus gênant parce qu’il empêche un certain nombre de possibilités en matière de construction. De même, des arbres de grande taille pourront restreindre la vue ou même l’ensoleillement sur la parcelle. Il convient aussi d’agir dans ce genre de cas de figure.

Avant toute chose, rappelons que l’élagage est en certains cas une obligation légale à respecter, notamment si votre arbre donne sur des parcelles voisines. En certains cas, la seule solution viable consistera dans l’abattage de l’arbre.

Bon à savoir : Pour l’abattage d’un arbre, il existe des législations différentes en région wallone, flamande et bruxelloise. Vous pouvez consulter le registre cadastral de votre commune pour obtenir plus d’informations.  Néanmoins, nous vous conseillons de faire réaliser ce type de travaux par des professionnels.

En terme de coûts, ils sont variables selon les entrepreneurs que vous choisirez ou selon la taille de l’arbre. D’autres paramètres comme  son accessibilité depuis votre parcelle influenceront également le montant du devis . Les prix suivants sont fréquemment constatés :

  • Opérations d’élagage : Entre 100 et 500 € par arbre
  • Abattage d’un arbre : Entre 200 et 600 € par arbre

Un cas unique : la vente d’une forêt

Dans ce cas, la forte concentration d’arbre sera l’atout principal du terrain. Il n’est ici plus question de terrain constructible, ni même bien souvent de terrain viabilisé raccordé aux différents réseaux (eau potable, tout à l’égout, électricité, réseaux téléphoniques ou gaz).

Dans ce cas, il ne sera évidemment pas question d’abattage des arbres, à l’exception de ceux se trouvant en très mauvais état.

Bon à savoir : Avec près de 700 000 hectares, les forêts sont omniprésentes en Belgique puisqu’elles couvrent près d’un quart du territoire.

La plupart des forêts sont vendues pour l’exploitation forestière. Pour les acquéreurs, ce sont des placements offrant des rendements intéressants (3 à 4 %). Ils font également l’objet d’avantages fiscaux non négligeables puisque le détenteur d’une forêt disposera d’une quasi exonération de l’impôt sur le revenu cadastral pendant 20 ans.