La viabilisation d’un terrain : Combien ça coûte ?

Viabilisation d'un terrain

Lorsque l’on cherche à vendre un terrain à bâtir, la problématique de la viabilisation de celui-ci se pose avant la vente. Parce qu’il est un argument de choix pour le futur acquéreur qui ne souhaite pas nécessairement engager des démarches en ce sens, la viabilisation est un accélérateur de vente. Alors, qu’est-ce que cela comprend ? Combien coûte une viabilisation de terrain ? Nous vous donnons tous les éléments de réponse ici !

Que signifie « viabiliser » un terrain ?

Les opérations de viabilisation d’un terrain consistent à rendre le terrain habitable d’un point de vue du confort matériel. Schématiquement, cela consiste à raccorder votre terrain à un certain nombre d’accès qui peuvent être :

  • Un raccordement à l’eau
  • Un raccordement au tout à l’égout ou à un assainissement non-collectif
  • Un raccordement à l’électricité
  • Un raccordement au réseau téléphonique
  • Un raccordement au gaz

Bon à savoir : A l’instar du bornage, la viabilisation d’un terrain n’est en principe pas obligatoire. Néanmoins, ce sont des coûts qui facilitent grandement la vente de votre terrain, à la fois en terme de prix mais aussi de délai de vente.

Viabiliser mon terrain : combien cela va me coûter ?

Les différents postes de raccordement affichent des prix moyens très inégaux. Si certains travaux de raccordement sont généralement peu onéreux (raccordement au gaz ou au réseau téléphonique), d’autres comme l’assainissement peuvent faire exploser la facture globale de viabilisation. Voici quelques éléments chiffrées pour vous permettre d’y voir plus clair :

  • Raccordement au gaz : Entre 400 et 1 000 €
  • Raccordement au réseau téléphonique : Environ 100 €
  • Raccordement au réseau électrique : 1 000 € en moyenne
  • Raccordement au réseau d’eau : Entre 1 000 et 2 000 €
  • Assainissement : Entre 3 000 et 10 000 €

En cela, le processus complet de viabilisation revient entre 5 000 et 15 000 €.

Bon à savoir : Si vous vendez votre bien par l’intermédiaire d’un promoteur ou d’un constructeur, c’est bien souvent cette entreprise qui se chargera des démarches de viabilisation de votre terrain si ce n’est pas déjà fait.

Viabilisation d’une parcelle : Les facteurs qui font gonfler la note

Si les fourchettes de prix peuvent paraître amples, cela tient principalement au fait que certains critères peuvent modifier en profondeur le coût de la viabilisation. Voici quelques éléments :

  • L’accessibilité de votre terrain : plus celui-ci sera difficile d’accès et plus la facture de viabilisation sera élevée.
  • La distance entre la future construction et les réseaux de raccordement : Une plus grande distance signifie plus de matériel et donc un coût de raccordement nécessairement plus important
  • La géologie et la nature du terrain : Selon les caractéristiques propres à votre terrain (nature du sol, existence préalable de canalisations avant les démarches de viabilisation), la facture pourra grimper plus ou moins. L’étude du sol permet d’avoir de la visibilité sur ce dernier point et d’anticiper les coûts de viabilisation.

Bien que les démarches de viabilisation puissent avoir un coût important, elles doivent être vues comme un investissement. Cela vous permettra d’une part de vendre votre terrain plus cher et cela accélèrera considérablement le processus de vente. De nombreux acheteurs potentiels ayant un projet de construction à court ou moyen terme risqueraient de ne pas formuler d’offre pour votre terrain si il n’est pas viabilisé.