Élagage / Débroussaillage : Utile pour vendre un terrain ?

élagage et débroussaillage

A la vente d’un terrain, on observe bien souvent de la négligence des propriétaires qui ne cherchent plus à entretenir leur terrain. Si cela s’explique parfois par l’éloignement géographique avec le terrain que l’on souhaite vendre, des opérations d’entretien comme le débroussaillage ou l’élagage sont fondamentales pour mieux vendre un terrain. D’autant plus si votre terrain est en vente depuis un moment.

Élagage et débroussaillage : en quoi consistent ces deux opérations ?

Parfois confondu avec l’abattage d’arbres, l’élagage est une opération d’entretien des arbres qui consiste à réduire le volume des plantations (souvent des arbres ou des haies) sur votre terrain à bâtir.

Les opérations de débroussaillement permettent quant à elles de réduire les végétaux présents sur votre parcelle et qui pourraient être de nature à favoriser la propagation d’un incendie.

L’élagage et le débroussaillage représentent en certains cas des obligations légales à respecter. En effet, dans certains cas de figure, un voisin peut vous contraindre à élaguer si les branches d’un de vos arbres empiètent directement sur son terrain. En cas de refus, le juge de paix peut être saisi. L’autre obligation légale concerne les arbres longeant la voie publique. Ils doivent être élagués jusqu’à 2m50 au-dessus du sol.

De même, la proximité de votre parcelle avec une forêt vous oblige à conserver un terrain correctement débroussaillé.

Élaguer et débroussailler : à quel coût ?

Le montant de l’élagage varie énormément d’un cas à l’autre. Il dépend de nombreux facteurs comme :

  • Le type d’arbre ou d’arbustes
  • La difficulté d’accès à l’arbre
  • La difficulté d’accès à votre terrain
  • Arbre proche d’une habitation
  • Le volume et la taille des arbres
  • Le type d’élagage nécessaire (étêtage ou élagage sélectif) qui demandent une taille plus ou moins importante de l’arbre
  • Est-ce que le professionnel aura besoin d’utiliser du matériel supplémentaire comme une nacelle ?

Ces paramètres peuvent considérablement faire varier la facture. Comptez entre 50 et 500 € par arbre selon la complexité du travail à effectuer. Pour l’étêtage, c’est à dire la taille par la tête de l’arbre, il vous en coûtera en moyenne entre 100 et 500 €. L’élagage sélectif revient quant à lui entre 150 et 200 € en moyenne.

D’autres éléments comme le coût de la main-d’œuvre et l’enlèvement des branches coupées peuvent aussi faire grimper les montants.

Concernant les opérations de débroussaillage, elles sont souvent comptabilisées par mètre carré ou bien en heure de main d’œuvre. Le montant de celle-ci oscille entre 25 et 35 euros de l’heure.

Pourquoi entreprendre ces opérations ?

Dans bien des cas, l’élagage est entrepris pour permettre de sécuriser un périmètre. Un arbre dont les branches menacent de casser à l’emplacement d’une future construction ne sera pas de nature à rassurer le futur acquéreur du terrain.

On peut également entreprendre des opérations d’élagage pour respecter ses obligations légales, notamment lorsque des branches atteignent les jardins voisins. Si votre terrain évolue dans un cadre ou il y a beaucoup de riverains, un arbre non élagué est également nature à créer des tensions entre vous (et donc le futur acquéreur) et le voisinage.

Le débroussaillage permet quant à lui de limiter les incendies sur votre parcelle, en même temps qu’il permettra au futur acheteur de mieux se projeter sur votre terrain. Si votre terrain est situé en zone rurale, un terrain bien débroussaillé limite souvent les risques de décharge sauvage sur votre terrain.

Au-delà du fait que ces dépenses représentent selon les cas des obligations légales à respecter, ce sont également selon nous des postes de dépenses stratégiques qui permettront de vendre votre terrain beaucoup plus facilement.